Sky : Norman Reedus en fin de route (Beaune 2016)

Fabienne Berthaud, réalisatrice de Pieds Nus sur les Limaces (2010) et Frankie (2005), a récemment fondé une société de production avec Diane Kruger. Elles ont bâti depuis Frankie une collaboration atypique, qui se poursuit avec Sky. Présenté au Festival du film policier de Beaune, ce road movie sur les terres américaines prend rapidement des allures de polar. Mais cette première approche prometteuse est écourtée pour se cantonner finalement et, il s’agit là d’une déception, au drame existentiel à gros sabots teinté de road-trip en plein cœur du désert du Nevada. Nous pourrions aussi bien y voir un manque d’audace ou tout simplement un refus délibéré de plonger dans le genre. Impossible de savoir la toute autre tournure qu’aurait pu prendre le long-métrage si les deux scénaristes Fabienne Berthaud et Pascal Arnold (Doutes, notre « Qualité France » préféré) avaient fait le choix du genre, plutôt que de l’étude de caractère sincère mais au parfum de déjà-vu.

Diane, Gilles et les Américains

sky-1

Sky étonne en premier lieu par son casting éclectique. Diane Kruger, magnétique actrice fétiche de la réalisatrice, incarne Romy, une jeune femme lunaire mais parfois crispante, en vacances avec son mari, Richard (Gilles Lellouche, en roue libre), aux États-Unis. Ils semblent vivre un rêve de vacances dépaysantes, mais la réalité est tout autre. Richard est un exécrable homme blessé, incapable de communiquer avec sa femme autrement que par la violence physique et verbale. Alors que le couple connaît une énième crise, Romy quitte Richard et décide de poursuivre son voyage seule. Paumée, elle parcourt donc les routes américaines, de motel en motel, en s’essayant à la vie des locaux, en trouvant un emploi comme « Bunny » aguicheuse à Las Vegas ou serveuse dans un fast-food. Elle rencontre un inspecteur de police (Joshua Jackson, mari de Kruger à la ville, qui passe faire coucou), une femme-enfant enceinte (Lena Dunham, en flagrant délit de beauferie Texane bâclée), livrée à elle-même dans une société à deux vitesses, et enfin le mystérieux Diego (Norman Reedus, de Walking Dead, si, si), un ancien militaire rustre et atteint d’une curieuse maladie, dont elle va tomber éperdument amoureuse, sans vraiment que le spectateur comprenne pourquoi. Tout comme lui, l’ensemble des acteurs secondaires de Sky semble un peu moins maîtriser leurs personnages que Kruger (dont la caméra est manifestement amoureuse) et tombent souvent dans la caricature.

Derrière ce récit un peu brouillon, abracadabrant et pétri de répétitions, Sky tente de raconter l’histoire d’une femme qui décide courageusement de renaître des cendres de son ancienne vie, et d’oublier les traumatismes de grossesses malheureuses. En repartant de zéro, elle file vers un horizon inconnu, dans un pays étranger loin de son univers familier. Cette fuite sans but n’est motivée que par une seule envie : celle de guérir de ses blessures passées et puiser à travers les personnages également cabossés qu’elle apprend à connaître, la force de se reconstruire. Le récit est ainsi porté par des beaux paysages des casinos et des rues bondés de Las Vegas ou par la chaleur étouffante d’un feu dans une réserve indienne, où Romy trouve un nouveau nom. La fin du voyage oscille entre l’agacement, face au manque d’impacts et aux facilités du scénario, et la sensation étrange d’assister à quelque chose de solaire et d’onirique.

Bonus

Avant la projection de Sky, le vendredi 1er avril au Festival de Beaune, Fabienne Berthaud, la réalisatrice a accepté de dire quelques mots :

Sky-bonus

« Nous sommes à quelques jours de la sortie nationale de Sky et la pression monte ! Je ne préfère pas trop vous en révéler sur le film avant son visionnage. Préparez-vous à un voyage en compagne de Romy, interprétée par Diane Kruger. Ce voyage, je l’espère, va vous emporter et vous questionner sur la question d’une vie heureuse, de la prise de certaines décisions sans peur et aussi celle de l’ouverture sur le monde et les rencontres. Cette histoire se passe aux États-Unis, elle pourrait très bien se dérouler chez nous. »


Note Born To Watch
Deuxsurcinq

Sky
De Fabienne Berthaud
2016 / France / 102 minutes
Avec Diane Kruger, Norman Reedus, Gilles Lellouche
Sortie le 6 avril 2016

Crédits photos : Copyright Haut et Court    

Pas encore de commentaire.

Vous avez la parole.