Chroniques de Séries Mania, saison 5 – Partie 1

Cette année, Born to Watch a décidé de faire des infidélités au cinéma pour la bonne cause, et de passer un moment au pays du 8e art. Pour la cinquième année consécutive, le festival parisien Séries Mania bat son plein au Forum des Images, et permet de découvrir non seulement les derniers gros succès de la télé américaine, mais aussi des curiosités inédites, venues du monde entier.

Têtes d’affiche et pépites internationales

Chroniques de Séries Mania, saison 5

« Ces rencontres annuelles font désormais à chaque fois salle comble. »Le foisonnant et passionnant programme concocté par l’équipe du festival comporte certaines des séries les plus marquantes de l’année. Games of Thrones et The Walking Dead reviennent pour la deuxième année de suite dans les salles du Forum des Images. Le nouveau venu, mais déjà culte, True Detective a créé l’événement grâce à la visite de son showrunner, Nic Pizzolatto. Les séries françaises ne sont pas en reste non plus avec notamment l’équipe de Mafiosa, saison  2 et la présentation de la deuxième saison d’Ainsi soient-il. Grandes habituées, les petites Anglaises viennent elles aussi se montrer lors de ces rencontres annuelles qui font désormais à chaque fois salle comble.

Le Danemark, le Brésil et même l’Israël répondent présent et de belle manière au festival. L’actrice Oona Chaplin (Game of Thrones, The Hour) le showrunner Bryan Elsley (Skins, Dates) et même Tony Grisoni (Southcliffe) ont livré une masterclass devant une salle comble. Découvrez nos chroniques d’un festival boulimique de petit écran.


Brooklyn Nine-Nine – Saison  1 : le surclassé de l’année

Chroniques de Séries Mania, saison 5

Brooklyn Nine-Nine se déroule au cœur d’un commissariat de police de Brooklyn, occupé principalement par des policiers immatures et incapables. Ne comptez pas sur nous pour expliquer ce qui a valu à Brooklyn 9-9 le récent Golden Globes de meilleure série comique, pourtant en concurrence avec les poids lourds du rire US (The Big Bang Theory ou Veep). En effet, malgré le capital sympathie de cette série portée par Andy Samberg du SNL, et la présence au générique d’Andre Braugher et Terry Crews (The Expendables), qui en font des tonnes, elle ne présente rien d’exceptionnel, et fait rarement rire.


Note Born To Watch
Unsurcinq
Brooklyn Nine-Nine
De Dan Goor
2013 / USA / 22 X 22 minutes
Avec Andy Samberg, Stephanie Beatriz, Terry Crews
Diffusée de septembre 2013 à mars 2014 sur la Fox


Believe – Saison  1  : Cuaron pour ado

Chroniques de Séries Mania, saison 5

La nouvelle tendance en matière de télévision actuellement est apparemment pour les chaînes de pousser les réalisateurs de cinéma réputés à imaginer leur propre série, pour en devenir producteur exécutif et éventuellement en réaliser le pilote. Le créateur de Gravity, Alfonso Cuarón change donc radicalement de registre avec Believe. Dans cette série fantastique produite par JJ Abrams, une petite fille dotée de pouvoirs surnaturels (lesquels exactement, et pourquoi ? Mystère…) se retrouve à la merci d’une organisation criminelle souhaite qui s’emparer de ce mystérieux don (comment et pourquoi ? Mystère…). Ses protecteurs vont faire évader un homme de prison pour lui venir en aide et lui servir de protecteur. Malgré une bonne idée de départ, une réalisation appliquée d’un Cuaron se fendant même d’un plan-séquence inaugural (la routine pour lui), et des acteurs globalement attachants, Believe ne fait pas tellement rêver, et s’en tient au contraire à la routine du genre – la grande méchante en particulier s’avère assez ridicule -, sans y apporter quelconque profondeur. Action et bon sentiment au programme de cette petite déception.


Note Born To Watch
Deuxsurcinq
Believe
De Alfonso Cuarón, Mark Friedman
2013 / USA / 9 X 42 minutes
Avec Johnny Sequoyah, Jake McLaughlin, Delroy Lindo
Diffusée de mars à mai 2014 sur NBC


Looking – Saison  1 : les chroniques de San Franscisco

Chroniques de Séries Mania, saison 5

HBO, la chaîne câblée la plus prestigieuse du câble américain, s’illustre une nouvelle fois avec brio dans le registre de la tragi-comédie sentimentale. Looking raconte la vie quotidienne, amoureuse et sexuelle d’un groupe d’amis gays au cœur de la très libérée San Francisco. Profondément sincère et émouvante, Looking se montre par instants un peu trop froide. Mais malgré ce paradoxal manque de chaleur pour un show aussi intimiste, la série, pour l’atmosphère qu’elle parvient à créer et les personnages complexes qu’elle présente, vaut vraiment le coup d’œil.


Note Born To Watch

Troissurcinq
Looking
De Michael Lannan
2014 / USA / 8 X 30 minutes
Avec Jonathan Groff, Frankie Alvarez, Murray Bartlett
Diffusée de janvier à mars 2014 sur HBO


Masters of Sex – Saison  1 : à la recherche de l’orgasme perdu

Chroniques de Séries Mania, saison 5

L’un des événements télévisuels de l’année (diffusé actuellement sur Canal+), le sulfureux récit historique Masters of Sex met en scène les premières études sur la sexualité, féminine comme masculine, dans une Amérique macho et puritaine à la Mad Men, pas encore prête à entendre parler d’orgasmes féminins à répétition et de pics de jouissance. Un postulat qui rappelle notamment le film Dr Kinsey, avec Liam Neeson, et qui se trouve astucieusement développé par le biais de multiples personnages confrontés, comme dans Mad Men, à l’évolution inexorable de la société, notamment vers l’égalité des sexes. Drôle, touchant, intense, Masters of Sex doit une bonne part de son succès, et de son charme, au duo électrique formé par le Britannique Michael Sheen (The Queen, Minuit à Paris) et Lizzy Caplan (Party Down).


Note Born To Watch
Cinqssurcinq
Masters of Sex
De Michelle Ashford
2013 / USA / 12 X 42 minutes
Avec Michael Sheen, Lizzy Caplan, Caitlin Fitzgerald
Diffusée de septembre à décembre 2013 sur Showtime


Inside N°9 – Saison  1 : le secret de la porte 9

Chroniques de Séries Mania, saison 5

L’un de nos coups de cœur de cette édition de Séries Mania s’avère une petite et confidentielle sitcom anglaise, tout simplement irrésistible. Le principe inhabituel d’Inside N°9 réside dans le fait d’imaginer une histoire différente, à chaque fois différente, qui démarre derrière une porte portant le chiffre 9. Une sorte de variation sur le même thème de The Lost Room, avec un principe d’anthologie. Petit bijou de burlesque et d’absurdité, le premier épisode, sans paroles, raconte avec subtilité et humour noir un cambriolage qui tourne mal. Nous n’en dirons pas plus… Indispensable.


Note Born To Watch
Cinqssurcinq
Inside N°9
De Steve Pemberton, Reece Shearsmith
2014 / Angleterre / 6 X 30 minutes
Avec Steve Pemberton, Reece Shearsmith
Diffusée de février à mars 2014 sur BB2


Southcliffe – Saison  1 : si on faisait un puzzle ?

Chroniques de Séries Mania, saison 5

Après avoir tenu le spectateur français en haleine avec Broadchurch, les Britanniques nous ont familiarisés avec des meurtres étranges dans des décors de falaises et de brouillard humide. En prenant le contre-pied de ces séries policières à suspens, Tony Grisoni (Las Vegas Parano, Les Frères Grimm) penche plutôt du côté du drame social en dressant le portrait d’une communauté bouleversée par un massacre perpétré par un homme solitaire. Le scénariste s’amuse à découper son action en différentes timelines, qui semblent décousues et brouillonnes au départ, pour apparaître plus clairement au final. Originale, refusant tout suspens (le meurtrier est désigné dès le début) et ne daignant pas rendre ses personnages particulièrement attachants, Southcliffe tombe parfois à plat en s’autorisant d’excessives longueurs.


Note Born To Watch
Troisssurcinq
Southcliffe
De Tony Grisoni
2013 / Angleterre / 4 X 60 minutes
Avec Rory Kinnear, Sean Harris, Shirley Henderson
Diffusée en août 2013 sur Channel 4


Doll & Em – Saison  1 : amie et boniche

Chroniques de Séries Mania, saison 5

Aux côtés de sa meilleure amie Azazel Jacobs, l’actrice Emily Mortimer (The Newsroom) se met elle-même en scène. Le pitch est simple : que se passe-t-il si votre meilleure amie actrice vous engage comme assistante ? Les deux jeunes femmes racontent une expérience sincère, de manière plutôt amusante et touchante. Intéressant, mais pas incontournable pour l’instant.


Note Born To Watch
Troisssurcinq

Doll & Em
De Emily Mortimer, Azazel Jacobs
2014 / Angleterre / 6 X 24 minutes
Avec Emily Mortimer, Azazel Jacobs
Diffusée en février 2014 sur Sky Living


Ainsi soient-ils – Saison  2 : priez pour eux

Chroniques de Séries Mania, saison 5

Au séminaire des Capucins, le patron a quitté le navire en laissant un sacré foutoir ! Interrogés de force sur leur sexualité, les séminaristes ne posent parfois douloureusement des questions sur leur corps. Fatigués, désabusés, même, les candidats à la prêtrise semblent de moins en moins impliqués et crédibles. Malgré une écriture toujours aussi soignée, la série française Ainsi soient-ils pâtit pour cette saison d’une interprétation bâclée et d’une mise en scène à peine correcte. Télévisuelle, dirons-nous. Engueulades de polichinelle et regards de merlan frit sont au programme de ce drame religieux en vase clos, un peu trop sérieux pour son propre salut. Ha, les productions françaises…


Note Born To Watch
DeuxssurcinqAinsi soient-ils
De David Elkaïm, Bruno Nahon, Vincent Poymiro et Rodolphe Tissot
2012 / France / 8 X 52 minutes
Avec Thierry Gimenez, Julien Bouanich, David Baiot
Diffusion prochainement sur Arte


FDP (Filhos da puta) – Saison  1 : au milieu des requins

Chroniques de Séries Mania, saison 5

Venu du Brésil, FDP (en portugais, fils de pute, littéralement) sera diffusé en France à l’occasion de la Coupe du Monde de football qui se déroulera au pays roi du ballon rond. Touchante et réaliste, cette série raconte le quotidien d’un arbitre dans un pays qui aime passionnément ce sport, qu’il déteste cette profession. Juares Gomez doit assumer son rôle de bouc émissaire professionnel («  les règles sont les règles  », comme on dit dans le métier), tout en gérant une vie personnelle encore plus houleuse. Malheureusement, cette passion du football sort parfois des limites du terrain, pour venir le toucher personnellement, comme le prouve de manière féroce l’épisode pilote. Violence, racisme et sport rythmeront cette comédie amère, définitivement unique en son genre.


Note Born To Watch
Quatressurcinq

FDP (Filhos da puta)
De Adriano Civita
2012 / Brésil / 13 X 33 minutes
Avec Eucir de Souza, Maria Cecília Audi, Vitor Moretti
Diffusion prochainement sur HBO Latin America


Ramses – Saison 1 : sexe, vin et rock’n’roll

Chroniques de Séries Mania, saison 5

Cette série raconte le destin de Ramses Shaffy, un chanteur et acteur néerlandais des années 50 très célèbre dans son pays. Bisexuel, fêtard et charmeur, le jeune homme cherche sa voix de Rome à Amsterdam, de scène en scène. Brillamment interprété par Maarten Heijmans, ce délicieux dandy attachant et lumineux, mais désespérément seul dans le pays de Rembrandt, propage son incroyable goût de la vie. Une découverte intéressante, surtout que cette personnalité est restée jusqu’à présent inconnue chez nous.


Note Born To Watch
Quatressurcinq

Ramses
De Michel van Erp
2014 / Pays-Bas / 4 X 50 minutes
Avec Maarten Heijmans, Noortje Herlaar, Thomas Cammaert
Diffusion de janvier à février 2014 sur AVRO

Pas encore de commentaire.

Vous avez la parole.