Délivrance : le retour du Département V !

Si elle ne s’est pas soldée par un franc succès commercial, la sortie couplée en avril 2015 des deux Enquêtes du Département V, Miséricorde et Profanation, a au moins permis de rendre justice à un véritable phénomène d’édition venu du Danemark. La saga littéraire de Jussi Adler-Olsen, forte de cinq best-sellers, s’est vue transposer (et simplifiée, de l’avis général) au cinéma avec une réussite qui doit même dépasser les espérances de ses producteurs. Les deux premières enquêtes du duo Carl Mørck / Assad, spécialisé dans les « cold cases » les plus impénétrables, sont rentrées directement dans le top 10 des plus gros succès de l’histoire du Danemark.

Glauque, vous avez dit glauque ?

traildelivrance_1

Logiquement, la société Zentropa, créée par Lars Von Trier, n’allait pas en rester là, et c’est dès le mois de février 2016 que les Danois pourront découvrir en salles Flakespost Fra P, alias A conspiracy of faith, alias Délivrance dans notre beau pays, soit le même titre que la traduction française du roman (si les distributeurs suivent cette logique, les prochains films s’appelleront donc Dossier 64 et L’effet papillon). L’inspecteur Carl Mørck, toujours interprété par la belle gueule rugueuse de Nikolaj Lie Kaas, est donc de retour au poste accompagné de son assistant Assad, incarné par Fares Fares, pour une troisième enquête qui débute littéralement par la redécouverte d’une bouteille jetée à la mer, dans laquelle se trouve un message écrit avec du sang… et en danois. Le département V, intrigué par cet indice crypté, se met au travail, et met bientôt le doigt dans une affaire horrible impliquant un serial killer, des fanatiques religieux et des enlèvements d’enfants…

Après la séquestration de Miséricorde et les violences sexuelles de Profanation, Délivrance semble donc perpétuer la tradition du genre « polar nordique », qui est de toujours fouiller plus profondément dans les ténèbres de la société scandinave, sans jamais oublier toutefois que nous sommes dans une fiction populaire. Un mariage que les adaptations du scénariste Nikolaj Arcel (Royal Affair) ont jusqu’à présent respecté : la saga n’est pas vraiment un sommet d’originalité, mais demeure solidement menée, et rassemble un casting éminemment charismatique, malgré le fait qu’il trahisse un peu, et consciemment, l’esprit des livres (Assad notamment est très différent dans les romans).

Un casting toujours plus solide

traildelivrance_2

Pour ce troisième opus, le réalisateur Mikkel Norgaard a laissé sa place et une grosse pression à son successeur, Hans Peter Molland. Ce dernier n’est pas vraiment un novice en matière de film noir, puisque son dernier long-métrage, Refroidis est reparti du festival du film policier de Beaune avec le Grand Prix, en 2014. Côté casting, Délivrance a reçu des renforts de choix avec les deux acteurs norvégiens Jakob Oftebro et Pal Sverre Hagen, croisés justement dans Refroidis, Max Manus, Le secret de Ragnarok et surtout ce bijou qu’est Kon-Tiki.

« Les deux premières enquêtes du duo Carl Mørck / Assad, spécialisé dans les « cold cases » les plus impénétrables, sont rentrées directement dans le top 10 des plus gros succès de l’histoire du Danemark. »

Après un premier teaser français énigmatique et la révélation de l’affiche officielle, la première bande-annonce du film vient d’être dévoilée. Malheureusement pour nous, elle ne dispose pas encore de sous-titres ! Mais même sans parler danois, il n’est pas difficile de comprendre dans quels méandres et à quel type de crimes effroyables le Département va être confronté (1). Quant à savoir à quel moment la France pourra découvrir Délivrance, le suspense est encore gardé au chaud par Wild Bunch. Une chose est sûre : après avoir sorti Miséricorde en VOD et Profanation dans la foulée sur grand écran (un échec patent, avec moins de 50 000 entrées), le distributeur français a préféré limiter les risques : Délivrance est annoncé, sans date, pour une sortie française en e-Cinéma uniquement. De quoi rendre l’inspecteur Mørck encore plus bougon !

(1) : Nous mettrons néanmoins à jour la vidéo dès qu’elle sera sous-titrée.

Bande-annonce VO :

Bonus

Pour suivre l’actualité française du film à venir, rendez-vous sur la page Facebook officielle.

Pas encore de commentaire.

Vous avez la parole.