Étrange Festival 2015 : Bizarre avec un grand B

L’année dernière, l’Étrange Festival fêtait avec le panache qui le caractérise ses 20 ans, deux décennies durant lesquelles la manifestation parisienne s’est constituée une réputation d’événement exigeant, violemment iconoclaste et rétif aux modes faciles. À n’importe quelle séance, l’ Étrange Festival 2015 va vous surprendre. Pour sa 21e édition, les organisateurs l’assurent, « il ne s’est pas assagi ». Et il n’a pas non plus revu ses ambitions à la baisse, comme en témoigne la quasi centaine de films qui vont être révélés du 3 au 13 septembre dans les salles obscures (et pour l’occasion bondées) du Forum des Images.

Tour du monde express

Étrange Festival 2015 : Bizarre avec un grand B

Cette grosse sélection, répartie entre la compétition (deux prix sont remis, dont un par le public) et une section « Inédits et avant-premières » divisée en plusieurs catégories – voir programme ci-dessous -, fait une fois de plus la part belle aux auteurs émergents, alternatifs, underground, habitués ou pas de l’événement. C’est ainsi que l’on pourra découvrir non pas un mais deux des nouveaux films de Sono Sion, TAG et Love & Peace, ainsi que les derniers films de Hideo Nakata (Ring), Alex Van Warmerdam (Borgman), ou Guy Maddin, qui seront tous présents à Paris pour présenter ces œuvres très attendues.

Le programme est si dense, varié et parfois cryptique que le simple fait de citer quelques exemples nous fait voyager en quelques secondes aux quatre coins du monde : du polar coréen avec Gangnam Blues au slasher indien avec NH10, de la déconnade danoise avec Men & Chicken à la série B yankee avec Cooties, du film noir philippin avec Sunrise au western expérimental hongrois de Mirage, les promesses proférées par l’équipe de Frédéric Temps donnent le tournis. Normal, dirons-nous, ces défricheurs-là savent défricher, et le public a depuis longtemps décidé de se laisser guider là où leurs envies les emmènent. Après, ce sont pas moins de 55 films qui seront projetés à l’occasion de l’Étrange pour la première fois en France. Dans le (film de) genre, qui dit mieux ?

Cartes blanches et délires bis

Étrange Festival 2015 : Bizarre avec un grand B

Outre les avant-premières en pagaille qui s’annoncent, l’Étrange met comme à son habitude à l’honneur les sensibilités de plusieurs cinéastes, en l’occurrence à Guy Maddin, Benoît Delépine et Ben Wheatley, qui ont eu carte blanche pour choisir des perles rares chères à leur cinéphilie. Mention spéciale dans ce domaine au réalisateur de Kill List (et bientôt de High Rise, malheureusement absent de la sélection), qui a sélectionné plusieurs polars méconnus et badass comme Les copains d’Eddie Coyle.

« Pas moins de 55 films qui seront projetés à l’occasion de l’Étrange pour la première fois en France. »

Autres friandises arrivées par surprise dans la quinzaine, le focus « Turkish Délires » qui nous plongera, à l’aide d’un documentaire, dans les années fastes du cinéma d’exploitation turc, fauché et ignorant toute notion de copyright, ainsi que la traditionnelle « Night », dont le très gore programme, qui comprend le délirant Turbo Kid, ravira les amoureux de cinéma bis et de frissons faciles.

Résidents… de prestige !

Étrange Festival 2015 : Bizarre avec un grand B

Le focus le plus marquant demeure celui, massif, tournant autour du groupe underground culte The Residents. Ce collectif créé mine de rien en 1969, dont les membres se cachent tous sous des pseudonymes et des « têtes d’œil » énormes, sera présent en exclusivité les 8 et 9 septembre pour les concerts « Shadowland » et le 10 pour une soirée comprenant les projections de A Theory of Obscurity et d’un Special Residents Films Program, en première internationale.

Les Pépites de l’Étrange sont bien sûr toujours au rendez-vous, tout comme la section « Retour de Flamme », ainsi que la compétition Courts métrages qui fêtera ses 20 ans cette année avec des projections spéciales anniversaire des meilleurs courts primés ces deux dernières décennies. Allez, envoyez le programme !

Infos et horaires : www.etrangefestival.com


Sélection 2015

Film d’ouverture
Brand New-U de Simon Pummel

Film de clôture
Baahubali: The Beginning de S.S. Rajamouli

Compétition

Ghost Theatre de Hideo Nakata

 The Corpse of Anna Fritz de Hèctor Hernandez Vicens

 Nina Forever des Blaine Brothers

NH10 de Navdeep Singh

Forbidden Room de Guy Maddin

 Emelie de Michael Thelin

 Gangnam Blues de Ha Yoo

The Visit, une rencontre extraterrestre de Michael Madsen

 Ni le ciel ni la terre de Clément Cogitore

 La peau de Bax d’Alex Van Warmerdam

The Dark Below de Douglas Schulze

Moonwalkers d’Antoine Bardou-Jacquet

Tangerine de Sean Baker

  Yakuza Apocalypse de Takashi Miike

TAG de Sono Sion

Cooties de Jonathan Milott & Cary Murnion

Baskin de Can Evrenol

Men & Chicken d’Anders Thomas Jensen

Klovn Forever de Mikkel Norgaard

Ludo de Q & Nikon

Chasuke’s Journey de Sabu

Inédits hors compétition : Nouveaux Talents

Aaaaaaaah ! de Steve Oram

L’incident de Isaac Ezban

Excess Flesh de Patrick Kenelly

Stung de Benni Diez

L’élan d’Étienne Labroue

Extraordinary Tales de Raoul Garcia

 Another de Jason Bognacki

Inédits hors compétition : Mondovision

Scherzo Diabolico de Adrian Garcia Bogliano

Sunrise de Partho Sen-Gupta

Love & Peace de Sono Sion

I am here d’Anders Morgenthaler

Mirage de Szabolcs Hajdu

Ruined Heart: another lovestory between a criminal & a whore de Khavn

Free Fall de György Palfi

Sous-sols d’Ulrich Seidl

Chernozem de Judd Brucke

 Upstream Colors de Shane Carruth

The Invitation de Karyn Kusuma

Like Cattle Towards Glow de Dennis Cooper & Zac Farley

 Cat & Mouse de Victor Nieuwenhuijs & Maartje Seyferth

Cartes blanches

Benoît Delépine

Ben Wheatley

Guy Maddin

Documentaires

B Movie: Lust & Sound in West-Berlin de Jörg A. Hoppe & Klaus Maeck

 Theory of Obscurity : a film about The Residents de Don Hardy

Dark Star : L’univers de HR Giger de Belinda Sallin

The Death & Resurrection Show de Shaun Pettigrew

Une jeunesse allemande de Jean-Gabriel Périot

Heart Beat Ear Drum: a movie about Z’EV d’Ellen Zweig

Jodorowsky’s Dune de Frank Pavich

Focus « Turkich Délires ! »

Remake, Remix, Rip-Off de Cem Kaya

Hassan, l’orphelin de la jungle (Tarzan à Istanbul) d’Orphan Atadeniz

Seytan de Metin Erksan

Tarkan contre les vikings de Mehmet Asiam

Pépites de l’Étrange
Bad Boy Bubby de Rolf de Heer

Rêves sanglants de Roger Christian

Commissaire X / Halte au LSD de Rudolf Zehetgruber

 J’ai avorté… Monsieur le procureur de Rob Houwer & Eberhard Schröder

L’aiguille de Rachid Nougmanov

Carne de tu carne de Carlos Mayolo

« SuperMégaBloodyBunnyApocalypticaTurboZombiNIGHT»

Turbo Kid du RKSS Collective

Tales of Halloween de « collectif »

 Bunny the Killer Thing de Joonas Makkonen

Wyrmwood: Road of the Dead de Kiah Roache-Turner

Compétition courts-métrages

20 ans d’étrange courts-métrages

Pas encore de commentaire.

Vous avez la parole.