Flop 10 : nos pires films DTV de 2018

par | 21 décembre 2018

Horreur au rabais, justiciers en carton, mutants ridicules : 2018 aura été riche en direct-to-video déplorables. Voici notre top 10 de nos pires séances DTV de l’année !

Si la multiplication des plateformes de streaming a permis au spectateur d’avoir l’embarras du choix au moment de choisir sa séance canapé du soir, un constat émerge aussi de manière implacable : cette offre pléthorique lui donne aussi accès à un nombre démultiplié de mauvais films. En 2018, la rédaction de Born to Watch a pu mettre en pratique cette théorie à de nombreuses reprises : en traitant de l’univers du direct-to-video, il est inévitable de se retrouver parfois confronté au fond du baril, à ces inédits honteux que les distributeurs préfèrent bazarder en silence, plutôt que de s’appesantir sur les raisons de leur existence. Bien entendu – et heureusement pour notre santé mentale -, la sélection ci-dessous omet sûrement des titres bien pires, parce qu’on a jamais vraiment fini de gratter le fond. Mais soyez-en sûrs : ces inédits-là vous feront regretter d’avoir pressé le bouton play !

10/Titan : la mutation pour les nuls

Flop 10 : nos pires films DTV de 2018

Sam Worthington joue à nouveau après Avatar les pionniers de l’espace dans une production de SF ni assez rigoureuse, ni assez originale pour convaincre.

Lire la critique de Titan

9/Proud Mary : pas de quoi être fière…

Flop 10 : nos pires films DTV de 2018

À mi-chemin entre Gloria et A history of violence, Proud Mary vise l’hommage à la blaxploitation mais manque complètement sa cible.

Lire la critique de Proud Mary

8/Rendel : du super-héros au rabais

Flop 10 : nos pires films DTV de 2018

Avec Rendel, la Finlande nous envoie un super-bourrin pas bien convaincant, héros d’un film cheap, littéralement trop sombre et très caricatural.

Lire la critique de Rendel

7/Leatherface : et si on arrêtait le massacre ?

Flop 10 : nos pires films DTV de 2018

Couturé de partout, Leatherface, préquelle à Massacre à la tronçonneuse, est un ratage incohérent et une déception de plus pour Maury et Bustillo.

Lire la critique de Leatherface

6/Mayhem : burn out général

Flop 10 : nos pires films DTV de 2018

Le réalisateur d’Everly et l’une des stars de The Walking Dead règlent leurs compte au capitalisme dans Mayhem : un jeu de massacre hystérique qui se voudrait incorrect mais se révèle surtout poussif.

Lire la critique de Mayhem

5/Acts of Vengeance : Banderas dans les cordes

Flop 10 : nos pires films DTV de 2018
Antonio Banderas se montre parfois convaincant en héros de film d’action, mais pas dans Acts of Vengeance, pénible film de vigilante qui se prend trop au sérieux.

Lire la critique de Act of vengeance

4/2:22 : con comme une horloge

Flop 10 : nos pires films DTV de 2018

Mercenaire dans Game of Thrones, Michiel Huisman joue dans 2 :22 un obsédé des coïncidences, pris au piège d’un scénario inepte et digne du salon de la voyance.

Lire la critique de 2:22

3/Escape Room : par ici la sortie !

Flop 10 : nos pires films DTV de 2018

Plutôt intrigant pour qui a déjà testé de véritable escape games, Escape Room se révèle être un triste sous-Saw avec dix ans de retard.

Lire la critique d’Escape Room

2/Drone : devine qui vient se venger ce soir ?

Drone : devine qui vient se venger ce soir ?Huis-clos opposant un Pakistanais revanchard à un Sean Bean couard, Drone est un ratage qui nous pousserait presque à reconsidérer les qualités de Good Kill.

Lire la critique de Drone

1/The Open House : portes ouvertes au nanar

Flop 10 : nos pires films DTV de 2018

Sans aucun doute le pire film Netflix sorti en 2018, The Open House redéfinit le foutage de gueule, en inventant le film d’angoisse sans peur ni scénario. Fuyez !

Lire la critique d’Open House