Hail Caesar ! Les Coen revisitent Hollywood

Malgré les Oscars, les rétrospectives et les imitateurs qui s’accumulent, Joel et Ethan Coen continuent à faire ce qu’il leur passe par la tête. Ils ont connu l’un de leurs plus gros succès avec le remake d’un western iconique (True Grit), puis ils ont ému Cannes en contant la déchéance d’un chanteur folk et de son chat roux (Inside Llewyn Davis). Et maintenant ils font un nouveau virage à 180 degrés, en revenant à un genre pour lequel ils sont très connus du grand public : la comédie absurde pleine de numéros d’acteurs. Le twist étant qu’ici, l’action se passe dans les coulisses de l’usine à rêves elle-même : Hollywood.

Hail Caesar ! : les Coen revisitent Hollywood

Hail, Caesar ! est resté pendant longtemps une arlésienne des deux frangins, annoncée à maintes reprises, avec à chaque fois George Clooney au casting. Alors que l’action était censée se dérouler dans le Los Angeles des années 20, le résultat final prend place dans les années 50, durant l’âge d’or des studios. Le héros n’est pas George Clooney, qui incarne l’une des grandes stars (fictives) de l’époque, Baird Whitlock, mais Josh Brolin (déjà dans True Grit et No country for old men) : l’acteur actuellement à l’affiche de Sicario enfile le chapeau et la moustache d’un véritable homme de l’ombre de ces années-là, Eddie Mannix. Ce dernier était un « fixer », c’est-à-dire un homme providentiel chargé de protéger la vie privée des stars à la demande des producteurs. Le personnage apparaissait déjà sous les traits de Bob Hoskins dans le film Hollywoodland, et se retrouve ici propulsé au cœur d’une histoire de disparition. Whitlock (star du film dans le film Hail, Caesar !, un péplum, donc) se retrouve victime d’un kidnapping, et Mannix doit le retrouver pour sauver la production.

Panique à Hollywood

Hail Caesar ! : les Coen revisitent HollywoodForcément, notre héros va croiser dans son aventure une foule de personnages excentriques et hauts en couleur, d’un acteur de comédie musicale joué par Channing Tatum en passant par une vénéneuse Scarlet Johansson, un réalisateur étrange incarné par Ralph Fiennes… La première bande-annonce du film, réglée comme du papier à musique, dévoile aussi les rôles tenus par Tilda Swinton, Frances McDormand ou encore Johah Hill et le méconnu Alden Ehrenreich (Blue Jasmine). Avec un peu de chance, vous croiserez subrepticement Christophe Lambert et Clancy Brown, le duo de Highlander, qui figure aussi au générique !

Tourné dans les studios de West Hollywood, Hail, Caesar ! comportera selon le fidèle compositeur Carter Burwell, de nouveau au générique, plusieurs numéros musicaux, que l’on aperçoit déjà dans le trailer, et qui font immanquablement penser aux fantaisies de Bubsy Berkeley. Malgré le ton léger et caustique de l’ensemble, qui fait moins penser au précédent film des Coen se déroulant à Hollywood, Barton Fink, qu’aux comédies « idiotes » – mais brillantes – du duo comme The Big Leboswki ou Burn After Reading. Burwell, plus loquace que ses patrons, a pourtant indiqué que le film ne serait sans doute pas « que comique ». Quel que soit le ton adopté, il est pratiquement sûr, au vu de ces réjouissantes premières images, que le résultat ne nous tirera pas autant de larmes que les complaintes de Llewyn Davis. Rendez-vous le 17 février 2016 !

Bande-annonce VOST

Pas encore de commentaire.

Vous avez la parole.