Killing Gunther : tout le monde veut tuer Schwarzie !

Près de six ans après le retour « en grandes pompes » de la star Arnold Schwarzenegger au cinéma, quel bilan peut-on tirer de sa seconde carrière ? L’ex-gouverneur de Californie a à la fois pris des risques et joué la carte de la sécurité, tentant des retours aux franchises qui ont fait sa gloire (‘gasp’ Terminator Genisys), des incursions dans LA franchise des musclés de notre enfance (Expendables), des séries B plus ou moins prestigieuses (Sabotage, Le dernier rempart), et des rôles dramatiques pas terriblement convaincants (Maggie et le récent Aftermath, sorti directement en vidéo). Dans l’ensemble, rien d’inoubliable, et surtout rien qui n’ait particulièrement enflammé le box-office, même si la trilogie des Expendables cumule mine de rien près de 800 millions de dollars de recettes. Pour la jeune génération qui n’a pas grandi avec ses succès, Arnold est moins un mythe qu’une relique : il est à leurs yeux autant un homme politique, voire également un présentateur de télé, qu’une star de cinéma. Les Vin Diesel et Dwayne Johnson de Hollywood ont pris sa place, et même s’il continue à miser sur le passé (Terminator 6, Jumeaux 2 et l’arlésienne King Conan sont évoqués pour les années à venir) pour rester dans le jeu, Schwarzie a tout à gagner à « miser petit », et à se lâcher dans des projets plus audacieux.

Une comédie parodique… façon SNL ?

On demande évidemment à voir le résultat sur pièces, mais le projet Killing Gunther (ex-Why we’re killing Gunther) pourrait bien représenter une bouffée d’air frais bienvenue pour l’éternel major Dutch. Tournée comme un faux documentaire, cette comédie d’action pensée pour lui l’imagine dans la peau d’un tueur à gages vieillissant mais intimidant : une véritable légende nommée Gunther (puisque, vous savez, l’accent autrichien, quoi), contre laquelle va se liguer une équipe de concurrents jaloux, doublés de bras cassés à l’évidente maladresse. Écrit, produit, joué et réalisé par Taran Killam, inconnu chez nous mais membre fameux du Saturday Night Live, croisé sur grand écran dans Ted 2 et 12 years a slave, Killing Gunther promet une panoplie de gags explosifs et absurdes qui, au moins le temps de la bande-annonce, font souvent mouche. Au générique, on y croisera l’excellent Kumail Nanjiani (Silicon Valley), Bobby Moynihan (un régulier… du Saturday Night Live) ou encore Cobie « Robin » Smulders, mariée dans le civil à nul autre que l’ami Killam. Un film de potes, donc, marqué par l’humour potache et parodique du SNL – on pense notamment à McGruber,, auquel aurait été convié l’un des plus gros mythes de Hollywood vivant. Arnold Schwarzenegger, lunettes ridicules et coiffure improbable, profite de l’occasion pour revenir au genre comique qui lui avait plutôt bien réussi (voire Jumeaux, Un flic à la maternelle ou surtout Last Action Hero). Difficile de savoir quand Killing Gunther arrivera sur nos écrans, mais on est très curieux de voir ça !

Bande-annonce

Pas encore de commentaire.

Vous avez la parole.