Netflix : 5 films à ne pas rater en février 2019

par | 31 janvier 2019

Steven Soderbergh, Jake Gyllenhaal ou encore Song Kang-ho sont quelques-unes des stars du mois de février 2019 sur Netflix. Suivez le guide !

Alors qu’une récente étude montre l’importance grandissante de Netflix et des services SVOD en général dans le temps de visionnage quotidien des Français (et plus spécifiquement des 15-25 ans), les exclus se suivent et s’empilent gaiement sur la plateforme au logo rouge. Notre sélection pour février 2019 parcourt le monde de l’Amérique à l’Asie en passant par l’Espagne et, une fois n’est pas coutume, la France. Jetons un coup d’œil à ce qui vous attend ce mois-ci !

1er février : Velvet Buzzsaw

Dans la foulée de sa présentation en avant-première au festival de Sundance, où il a plutôt divisé la critique, Velvet Buzzsaw ouvre le bal dès le 1er février sur Netflix. Nouveau thriller de la « team Night Call », qui rassemble le réalisateur Dan Gilroy et ses acteurs Jake Gyllenhaal et Rene Russo, Velvet Buzzsaw, qui se présente comme une satire horrifique et monstrueusement décalée du monde de l’art contemporain (et donc de l’art en général) a tous les atours du film culte en puissance – il ne devrait donc pas plaire à tout le monde.

8 février : High Flying Bird

Exemple typique du film prestigieux mais au sujet obscur pour un non-américain, qui n’aurait peut-être pas connu une sortie aussi rapide si Netflix n’en avait pas raflé les droits, High Flying Bird marque l’arrivée dans le giron de Ted Sarandos du faux retraité Steven Soderbergh. Armé de l’iPhone avec lequel il avait tourné Paranoïa, le réalisateur infiltre le milieu des agents de basketteurs de la NBA, le temps d’un film aussi original sur le papier qu’alléchant. La critique US a déjà célébré le retour en force du cinéaste, qui livrera également en fin d’année un deuxième « film Netflix », The Laundromat, long-métrage sur les Panama Papers au casting de folie.

15 février : Yucatan

On parle souvent du cinéma espagnol ici, parce qu’on aime ça et parce que les longs-métrages ibériques sont de plus en plus nombreux à être exportés par le biais de la VOD et de la SVOD. En février, Netflix nous offre une comédie populaire, Yucatan, gros succès du box-office local en 2018. Le réalisateur Daniel Monzon, habitué dernièrement aux films virils (Cellule 211, El Nino) embarque le duo Luis Tosar – Rodrigo de la Serna (tous deux au casting d’Insiders) à bord d’un véritable paquebot MSC, pour une aventure loufoque aux côtés de deux escrocs adorant arnaquer d’imprudents passagers. Une curiosité exotique à guetter du coin de l’œil.

21 février : The Drug King

Song Kang-ho est l’un des meilleurs acteurs du monde (ne cherchez pas, c’est incontestable), et la sortie sur notre territoire d’un de ses films est toujours un petit événement. Il ne nous en faut pas plus en tout cas pour nous réjouir de la sortie le 21 février de The Drug King, nouveau succès coréen de Woo Min-ho (le divertissant mais poussif Inside Men), qui relate la classique montée en puissance d’un baron de la drogue dans les années 70. Song Kang-ho incarne bien sûr cet apprenti Tony Montana, aux côtés de la non moins excellente Doona Bae (Cloud Atlas, Tunnel et récemment la série Kingdom).

22 février : Paris est à nous

Anciennement titré Paris est une fête, le long-métrage Paris est à nous (clin d’œil, entre autres, au film de Jacques Rivette Paris nous appartient) est le fruit du travail d’un groupe d’amis décidé à monter artisanalement un film à cheval entre réalité et fiction, pour prendre le pouls d’une capitale en « état de tension permanent entre 2014 et 2017 ». Le film est donc rythmé par les images prises à la volée durant les événements de cette période : les attentats et les marches qui ont suivi, les manifestations, le mouvement Nuit Debout… En résulte une œuvre apparemment mystique et unique, financée grâce à 2 000 contributeurs avant d’être achetée par Netflix.

À voir aussi ce mois-ci : la vraie-fausse romcom Isn’t It Romantic, le drame mumblecore Paddleton, la comédie néo-zélandaise Ruptures et compagnie, le film historique espagnol Le photographe de Mauthausen… Et côté séries, The Umbrella Academy, Poupée Russe ou encore Nightflyers.