Netflix : ce qui vous attend côté cinéma en 2019

par | 15 janvier 2019

Entre poids lourds et séries B alléchantes, le line-up de Netflix pour l’année 2019 s’annonce très excitant. On fait le point sur ce qui vous attend côté « films Originals » !

Après une année 2018 médiatiquement exceptionnelle à plus d’un titre (on devrait encore parler de Roma, tout juste couronné de deux Globes, jusqu’aux Oscars, et les chiffres de visionnage colossaux de Bird Box révélés par la firme ont scotché plus d’un observateur), Netflix continue en 2019 de s’imposer comme un producteur et un distributeur incontournable sur la planète cinéma. Plus d’une centaine de productions (et sans doute beaucoup plus d’acquisitions) sont attendues cette année, et peuvent bénéficier d’un relais appréciable en France, puisque la plateforme approche – ou dépasse déjà ? – les 4 millions d’abonnés, faute d’une concurrence crédible.

Si Netflix, comme c’est son habitude, communique peu sur son calendrier de sorties – on a ainsi appris découvert d’un mois avant sa mise en ligne la bande-annonce du très alléchant Velvet Buzzsaw de Dan Gilroy avec Jake Gyllenhaal -, la liste des long-métrages à venir en 2019 est elle plus ou moins connue. Alors que les premiers titres « Originals » de janvier font déjà leur apparition (voir notre Top 5 de janvier 2019), faisons sans plus attendre le point sur les titres les plus attendus de l’année ! 

The Irishman

C’est l’éléphant dans la pièce. Sans conteste le Roma de 2019, si tant est que le film sorte en 2019 : Scorsese, De Niro, Pacino, Joe Pesci, Harvey Keitel, une adaptation longtemps chimérique d’un roman de Charles Brandt sur le syndicaliste tueur à gages Frank Sheeran, un tournage de sept mois explosant à plus de 150 millions de dollars, pour garantir notamment le rajeunissement numérique parfait de ses stars… The Irishman est un fantasme autant qu’un mastodonte intimidant pour Netflix : tout le monde voudra voir ça en salles et dans les festivals, mais en dehors de la sortie de De Niro sur la distribution du film, on sait peu de choses sur la stratégie qu’adoptera le géant américain…

The Highwaymen

Si en tant que réalisateur, John Lee Hancock nous a peu fait rêver (le remake d’Alamo, Dans l’ombre de Mary, Le Fondateur… bouaif), on ne pourra s’empêcher de jeter un œil le 29 mars à The Highwaymen, ne serait-ce que pour découvrir le résultat de l’association entre Kevin Costner et Woody Harrelson. Les deux acteurs incarneront deux Texas Rangers entrés dans l’histoire pour avoir abattu, dans les années 30, le couple de gangsters Bonnie et Clyde. Le projet avait été développé il y a des décennies pour Paul Newman et Robert Redford : ce duo de remplaçants fera tout aussi bien l’affaire on l’espère.

Dolemite is my name

Quoi de plus logique pour un réalisateur comme Craig Brewer, qui s’est fait un nom avec Hustle & Flow puis Black Snake Moan (ainsi que, hum, le remake de Footloose) que de revenir sur le devant de la scène avec un biopic de Rudy Ray Moore, l’un des parrains du rap moderne et star de la Blaxploitation, créateur du personnage de pimp new-yorkais uber-sexué et volubile Dolemite ? Cette personnalité bigger than life méritait bien un film, et c’est Eddie Murphy, absent des écrans depuis trois ans (et un film, Mr Church, toujours inédit en France), qui endossera les costumes colorés de la « tornade humaine ». Il partagera l’affiche avec  Wesley Snipes, Chris Rock, Keegan-Michael Key, Mike Epps et Craig Robinson. Oui, quand même.

6 Underground

Le prochain « film le plus cher de Netflix » est là : la plateforme s’est payée Deadpool (et ses scénaristes) et Michael Bay pour une possible franchise d’action-espionnage appelée Six Underground, du nom de six milliardaires devant agents secrets pour mettre leurs ressources au service du bien de la planète. De la science-fiction donc, qui devrait se révéler spectaculaire vu le pedigree du cinéaste et le budget conséquent (150 millions de dollars) autorisant un tournage sur plusieurs continents. Exceptée une vidéo de tournage amusante où Ryan Reynolds ignore superbement la destructrice cascade automobile derrière lui, Six Underground reste pour l’instant classé secret défense. Rendez-vous fin 2019 ?

The King

On attend monts et merveilles de David Michod depuis que le cinéaste australien s’est révélé au monde avec le puissant Animal Kingdom. Même si The Rover et War Machine, déjà sur Netflix, ont leurs qualités, ils n’ont pas marqué autant les esprits. Cela ne nous empêche pas de saliver en attendant The King, projet médiéval shakespearien développé par Michod et son pote Joel Edgerton, tourné en 2018 avec un casting flamboyant : Robert Pattinson, Ben Mendelsohn, Timothée Chalamet, Edgerton, Sean Harris, Lily-Rose Depp…Du glamour, du théâtral, de l’épique en costumes… Un changement d’univers qu’on attend avec impatience !

High Flying Bird

Pour un pré-retraité, Steven Soderbergh est plutôt hyperactif. Le réalisateur américain disait en avoir marre de l’industrie, mais depuis l’annonce de sa fin de carrière, le cinéaste a emballé deux saisons de The Knick, Logan Lucky et le thriller Paranoïa ! Comme ce dernier, High Flying Bird a été tourné entièrement avec un iPhone en un temps record (quinze jours !). Ce drame sur le monde des agents de basketteurs de la NBA, écrit par le scénariste de Moonlight, lui permet de retrouver sa star de The Knick André Holland. Le plus fou : Netflix distribuera aussi (et peut-être dès 2019) le Soderbergh suivant, The Laundromat, film sur les Panama Papers avec Meryl Streep, Gary Oldman et Antonio Banderas !

In the tall grass

Netflix aime Stephen King, et ça lui réussit plutôt bien. En 2017, 1922 et surtout Jessie s’étaient révélés être de belles surprises. Quoi de plus logique que de voir débouler une nouvelle adaptation, cette fois d’un récit écrit à quatre mains par le King et son fils Joe Hill (Locke & Key) ? In the tall grass se déroulera, comme son titre l’indique, dans un champ d’herbes hautes se transformant en piège pour un frère et une sœur du Kansas. Vincenzo Natali, ex-prodige de la SF (on lui doit Cube, Splice ou Nothing) devenu réalisateur de séries TV (Westworld, Hannibal, American Gods et bien d’autres) est derrière la caméra pour ce projet intrigant.

Wine Country

On sait encore peu de choses sur Wine Country, qui raconte l’histoire d’un anniversaire entre cinquantenaires dans la « vallée du vin » de Napa, Californie, si ce n’est qu’on y retrouvera les drôles de dames de la comédie US, à savoir le trio Tina Fey – Maya Rudolph – Amy Poehler. C’est cette dernière qui réalise ce film, qui devrait selon toute logique être aussi hilarant que les actrices rassemblées devant la caméra. Du moins on l’espère – le bilan actuel des comédies « made in Netflix » n’étant pas non plus brillantissime.

Le Garçon qui dompta le vent

L’acteur Chiwetel Ejiofor (12 years a slave) fait ses débuts à la mise en scène avec Le garçon qui dompta le vent, adaptation du roman Une éolienne en Afrique. Le film racontera l’histoire d’un jeune adolescent du Malawi, pays pauvre d’Afrique australe, qui par nécessité trouvera le moyen de sauver son village de la famine, en construisant une éolienne avec les débris de la bicyclette de son père, qu’incarnera Ejiofor. Le film passera par le Festival de Sundance avant sa sortie officielle sur Netflix, annoncée pour le 1er mars.

The Dirt

Vous reprendrez bien un peu de biopic à l’américaine après la surdose politiquement correcte de Bohemian Rhapsody ? Le triomphe du film sur Queen est en tout cas une bonne nouvelle pour The Dirt, adaptation de la biographie des quatre trublions de Mötley Crue, groupe phare du glam rock FM des années 80 formé de sacrés camés chaud du pantalon comme Tommy Lee. Préparez-vous donc à un biopic gentiment metal et trashouille à la gloire des Californiens toujours pas à la retraite, avec Machine Gun Kelly, Douglas Booth, Iwan Rheon, et Daniel Webber sur scène, et Jeff Tremaine (le réalisateur attitré des Jackass) derrière le combo.

Et aussi : Triple Frontière de JC Chandor (voir notre preview ici), Earthquake Bird avec Alicia Vikander, The Last Thing He Wanted de Dee Rees (Mudbound) avec Ben Affleck et Anne Hataway, Eli de Ciaran Foy (Citadel), Murder Mistery avec Adam Sandler, In the shadow of the moon de Jim Mickle (Cold in July)…

Et vous ? Y a-t-il un film en particulier que vous attendez sur Netflix cette année ? Faites-le savoir dans la rubrique commentaires !