The Hole in the ground promet de l’horreur et un gamin flippant

par | 30 janvier 2019

Présenté par la critique US comme « le prochain Hérédité », The Hole in the ground investit le thème familier de l’enfant maléfique et se dévoile dans un trailer choc. Preview !

L’un des ressorts les plus efficaces, et donc les plus courants, du film d’horreur, consiste à l’utiliser l’enfance, cette projection de la pure innocence, comme une source d’angoisse indéchiffrable. Du Village des damnés à La malédiction en passant par Babysitting (euh, non, pardon), la liste des marmots de cinéma nous ayant mis le trouillomètre à zéro est longue comme le bras. En 2019, ce presque sous-genre continuera de nous travailler l’inconscient avec The Hole in the Ground, film irlandais projeté en avant-première mondiale au festival de Sundance et faisant déjà sensation chez les critiques américains, qui présentent la bête comme l’une des premières sensations horrifiques de 2019.

Laisse pas traîner ton fils

Dans The Hole in the Ground, qui marque les débuts dans le long-métrage de Lee Cronin, célébré pour ses courts, Sarah (Seána Kerslake) part refaire sa vie au cœur d’une bourgade campagnarde avec son fils Chris (James Quinn Markey). Les grands espaces forestiers environnants sont un appel aux balades, et lors de l’une d’elles, Sarah perd son fils de vue et tombe sur un « trou dans le sol ». Un euphémisme, puisque la cavité en question fait la taille d’un cratère de météorite. Suite à cette découverte, Sarah ne peut s’empêcher de trouver quelque chose d’étrange chez son fils. Son comportement change, et il ne peut s’empêcher de faire des bruits et des choses bien trop bizarres, comme croquer des insectes, pour ne pas être d’ordre surnaturel. Sarah doute : son petit garçon a-t-il été remplacé par un imposteur ? Et si cela est vrai, que lui veut-il ?

"The Hole in the Ground se démarque immédiatement du tout-venant de la production horrifique."

Avec sa bande-annonce atmosphérique et menaçante à souhait, qui révèle quelques jump scares tout en se gardant bien de dévoiler tous ses secrets, The Hole in the Ground se démarque immédiatement du tout-venant de la production horrifique. Bien sûr, le thème abordé n’a rien de nouveau, mais sa présence à Sundance, dans le même créneau des séances de minuit que la révélation de 2018 Hérédité, laisse espérer une belle surprise. D’ailleurs, The Hole in the ground est d’ores et déjà surnommé « le Hérédité de 2019 », et le distributeur du film-choc d’Ari Aster, A24, en a acquis les droits pour superviser sa sortie cinéma le 1er mars, après un passage par la télé câblée DirecTV. Et pour la France ? Il faudra encore attendre, mais sans doute pas longtemps…